Des emplois grâce au photovoltaïque

Article extrait de Ouest France

L\\\'ancienne usine Continental, reprise par le groupe Eolane, innove et espère embaucher des dizaines de salariés.
Le groupe angevin Eolane, dont fait partie l\\\'usine du boulevard Détriché, se lance dans le photovoltaïque à concentration. Une nouvelle technologie qui consiste à concentrer plus de mille fois la lumière du soleil. Une technologie mise au point par une start-up française, Heliotrop, en partenariat avec l\\\'institut national de l\\\'énergie solaire et le commissariat à énergie atomique.

L\\\'usine du boulevard Détriché est chargée du développement. Grâce à la compétence des 220 salariés de l\\\'ex-usine Continental qui produisait des systèmes électroniques embarqués. Aujourd\\\'hui encore, l\\\'usine travaille à 50 % pour l\\\'automobile et à 50 % pour l\\\'aérien, la défense et la pétrochimie.

« Nous avons déjà bien avancé. Nous en sommes à la phase de qualification et de certification », se réjouit Yannick Bourdin, directeur de l\\\'usine. Le démarrage industriel de la production pourrait intervenir en juin 2012.

« Cette technologie répond à une vraie demande, dans l\\\'énergie alternative. Elle ne s\\\'adresse pas aux particuliers mais plutôt aux fermes solaires, avec de vastes surfaces équipées de capteurs solaires », précise Yannick Bourdin. Des « fermes » comme il en existe déjà une à Distré, mais avec une autre technologie.

Les perspectives du marché seraient énormes. Des groupes concurrents occupent déjà le terrain et servent, en quelque sorte, de locomotives. « Nous fondons beaucoup d\\\'espoir dans ce produit, assure Yannick Bourdin, à la fois enthousiaste et prudent. Le marché reste à conquérir. » Si tel était le cas, cela se traduirait par la création de plusieurs dizaines d\\\'emplois, voire une centaine.

montre pas cher

J.-M. H.

Bookmark and Share